Reims :  Non aux conditions indignes pour les mineurs étrangers isolés ! Non aux menaces de licenciement de ceux qui les dénoncent !

Communiqué
29/01/2017

Suite au suicide d’un mineur dans un foyer d’accueil pour jeunes étrangers isolés de Châlons-en-Champagne, le 6 janvier dernier, une procédure de licenciement est intentée contre une salariée. En effet, elle a dénoncé les conditions indignes proposées à ces jeunes qui ont fui leur pays : bâtiment non sécurisé et à la limite de l’insalubrité, absence de scolarisation et interventions de la police pour certains jeunes déboutés du droit d’asile.

Lutte ouvrière dénonce ces conditions indignes et condamne les menaces de licenciement pesant sur cette salariée. Lutte ouvrière apporte son soutien au rassemblement de protestation prévu, lundi 30 janvier 2017, à 9h30, devant la Sauvegarde de la Marne à Bezannes.