Municipales Metz :  A propos du commerce

Article de presse
02/02/2020

Interrogé sur le commerce comme les 12 autres candidats aux municipales, voici ce que notre camarade Mario Rinaldi a répondu au Républicain lorrain : « Comme toutes les activités humaines, le commerce est soumis à la loi du grand capital. Les gros dévorent les petits, la seule règle est la loi du profit, pas du service rendu. Pour trouver une vis ou un boulon en ville, impossible ! Il faut prendre sa voiture pour aller les chercher dans des zones commerciales qui à leur tour licencient [...], pour que les actionnaires continuent à faire du gras. Exproprier le grand capital est la seule perspective pour les travailleurs pour réorganiser utilement toute la société. »