Oise

Beauvais : Xavier Bertrand veut brader le TER Paris-Beauvais

Brève
14/02/2020

"Si vous voulez améliorer la qualité des transports ferroviaires pour ceux qui les utilisent, l’ouverture à la concurrence est quelque chose d’incontournable », a déclaré le président de la région Hauts de France, pour justifier sa décision, d’ouvrir à la concurrence trois lignes de la région, l’Etoile de Saint-Pol-sur-Ternoise, L'étoile d'Amiens et la ligne Paris Beauvais, annoncée le 30 janvier dernier.

Il assure, sans que ne s’allonge son nez, qu’il ne s’agit pas d’une privatisation cachée, mais les cheminots de Beauvais savent déjà qu’ils ne conserveront leur statut SNCF et les garanties qui y sont liées, que pendant 15 mois.

Le seul objectif, c’est permettre à des grands groupes privés du genre Vinci ou Véolia de se tailler une part du gâteau, et cela ne peut se faire qu’au détriment des cheminots et des usagers qui prennent le train tous les jours pour se rendre à à leur travail.

Non à la privatisation !

Les dernières brèves