Boulogne-sur-mer

Brexit, concurrence, nationalisme, épuisement des ressources : à bas le capitalisme !

Brève
25/05/2021

Depuis plusieurs semaines, des patrons pêcheurs de Boulogne mènent des actions pour empêcher les bateaux hollandais de décharger leur poisson à quai.

Le Brexit a pour effet de réduire les zones de pêches des bateaux européens et le nombre de licences pour pêcher en zone britannique. Dans cette concurrence exacerbée, les fileyeurs et chalutiers hollandais sembleraient rafler un peu plus la mise.

Voilà la concurrence capitaliste : la guerre commerciale s’aggrave, les plus petits patrons sont mangés par les plus gros et les réserves de poissons s’épuisent pour tout le monde.

L’État français, comme l’Union européenne n’ont aucune solution à apporter : l’un et l’autre défendent les capitalistes et, dans le secteur de la mer, surtout les gros actionnaires de l’industrie de transformation du poisson.

L’avenir est dans la planification d’une économie, organisée non pas pour le profit mais pour les besoins de tous. C’est la seule façon de respecter les réserves de poisson, comme le travail de chacun, quelque soit sa nationalité. Les travailleurs au pouvoir, partout dans le monde, auraient cette capacité.

Les dernières brèves