Usine d’Arc - Saint-Omer

Des ouvriers en colère, en lutte pour de meilleurs salaires

Brève
19/12/2021

Dans le cadre des NAO, mardi 14 décembre, à l’appel d’une intersyndicale (CGC, CFDT, UNSA, CGT, Sud), plusieurs centaines de travailleurs de l’usine d’Arc se rassemblaient devant les bureaux pour revendiquer une augmentation de salaire. A l’issue de cette réunion, quatre syndicats, à l’exception de Sud, acceptaient 1 % d’augmentation des salaires pour janvier et 1 % pour…. Juillet.

Des travailleurs, en colère contre ces 1 % qui ne sont que des miettes, ont débrayé mercredi 15 décembre, deux heures en fin de poste, à 3 h du matin. Depuis, deux heures avant la fin de chaque poste, 3h, 11h, 19h, des dizaines de travailleurs débrayent et se retrouvent à l’entrée de l’usine.

Des syndicats ont signé mais pour l’immense majorité des travailleurs « 1 % de rien, c’est rien ». Et les travailleurs qui s’organisent, débrayent ensemble et se retrouvent devant l’usine ont raison. Les actionnaires millionnaires ont les moyens de payer de réelles augmentations de salaire !

 

Les dernières brèves