Hauts-de-France

EPF : Argent Public et friches privées

Brève
29/10/2021

L’Établissement Public Foncier (EPF) est un organisme public qui, sous prétexte « d’éviter la création de friches industrielles » et au nom du « recyclage du foncier », a pour but de racheter avec de l’argent public les sites industriels dont les patrons veulent se débarrasser.

C’est-à-dire qu’après avoir tiré des profits privés pendant la période d’exploitation de leurs usines, les patrons laissent à la collectivité la charge de sécuriser, dépolluer et décontaminer les lieux. Et en plus, ils touchent des millions pour cela !

En 2015, l’EPF a par exemple acheté pour 6,6 millions d’euros le site de Blanchemaille à La Redoute à Roubaix et pour 26 millions d’euros le site d’Arc à Blaringhem. Cet été, l’EPF a racheté pour 40 millions d’euros, la moitié du site Renault à Douai.

Dans les Hauts-de-France, ce sont plus de 500 millions d’euros d’argent public qui ont été versés au patronat, entre 2010 et 2020.

Quils exploitent les travailleurs ou qu’ils décident de mettre la clé sous la porte, le parasitisme des capitalistes est vraiment sans limite.

Les dernières brèves