Saint-Amand-les-Eaux (Nord) :  Grève à GSK contre le vol des primes

Echo d'entreprise
26/06/2020

Mercredi 24 juin, une grève très majoritaire, à l’appel du syndicat FO, a mis à l’arrêt l’usine GSK de Saint-Amand, contre une baisse très importante des primes.

Cette usine, où travaillent environ 900 personnes, a tourné pendant tout le confinement. On y produit des vaccins. L’usine a commencé à produire en particulier des adjuvants pour être prêt à produire en masse, dès qu’il sera au point, le futur vaccin contre la Covid 19.

Ce groupe mondial de la pharmacie, ultra bénéficiaire, n’a pourtant pas hésité à annoncer que la prime d’intéressement serait diminuée… et la prime de participation égale à zéro, comme si cette usine ne faisait pas de bénéfices ! Cela faisait perdre plusieurs milliers d’euros par an par salarié.

La grève a été massive, toutes les lignes de production étaient à l’arrêt. Et les grévistes ont tenu un piquet devant l’usine toute la journée.

Le soir, la direction annonçait un recul : en relevant l’intéressement, en additionnant une prime « gilet jaune » de 400 € pendant 3 ans, et 3% d’augmentation de salaire par an pendant 5 ans.

Les travailleurs sont fiers d’avoir fait reculer la direction en se mobilisant massivement.

À GSK comme ailleurs, il faut se préparer à de nouvelles attaques : les capitalistes feront tout pour que ce soient les travailleurs qui paient les pots cassés de leur crise.

C’est une journée réussie qui en appelle d’autres.