Aisne

Hôpital – Laon : non à la fermeture du service des soins intensifs de néonatalogie

Brève
28/02/2019

L’Agence régionale de santé des Hauts de France a décidé de fermer le service de soins intensifs de néonatalogie de l’hôpital de Laon.
Les nouveau-nés particulièrement fragiles, qui nécessitent des soins intensifs devraient alors être transférés à l’hôpital de Saint-Quentin, de Reims ou d’Amiens, ce qui représente au moins 45 km de Laon.

Cela représenterait un risque pour les nouveau-nés et rendrait difficile pour les parents la présence auprès de leur enfant. D’autant plus que beaucoup de parents n’ont pas les moyens de se déplacer facilement.
Cette décision, qui supprimerait six postes d’infirmières, est d’autant plus choquante que l’activité du service a augmenté de 35% en 5 mois, ce qui montre son utilité pour la population.

Le personnel a interpellé le maire de Laon, l’Agence régionale de santé, la ministre de la Santé, et réclame le maintien de ce service.
En France, les deux- tiers des maternités ont fermé en 40 ans, et une femme vient de perdre son bébé, dans la Drôme, car la maternité de Die ayant fermé, elle a dû être transférée à celle de Montélimar, ce qui a pris trois heures.

C’est uniquement pour des raisons d’économie, que les gouvernements qui se succèdent ferment des services en mettant la vie en danger.
Et il y a toutes les raisons de s’opposer à cette politique criminelle.