2ème grève des chauffeurs de bus PLACE (Valenciennois)

La direction reste sourde, les travailleurs se font entendre

Brève
08/01/2021

Pour la 2eme journée d’appel à la grève de la CGT, le lundi 4 janvier dès 4h30, une trentaine de salariés sur 130, de PLACE Mobilite, entreprise d’autobus dont le siège est à Somain, étaient plus nombreux que lors de la journée du 11 décembre. Leur détermination ne faiblit pas malgré le chantage et l’intimidation que la direction exerce.

Le DRH de PLACE déclare à la presse que « les revendications ne sont pas claires » : or, les plannings sont fait au jour le jour, ce qui est illégal ; l’amplitude de travail est énorme, et malgré ces conditions de travail déplorables le salaire avoisine le SMIC.

Voulant garder une bonne image, vis à vis de ses clients (Eveole, Arc-en-ciel), la direction tente de minimiser ce mouvement "sans réelles revendications". N’empêche qu’elle en a oublié de desservir des lignes !

L’entreprise Place met en avant ses difficultés, dues à la crise sanitaire pour justifier les mauvaises conditions de travail et de salaire. Les travailleuses nombreuses dans la lutte et les travailleurs de PLACE ne sont pas dupes, car ces conditions de travail insupportables existaient avant la pandémie.

Alors ils ont raison de ne pas se laisser faire. Résister à la dégradation des conditions de travail nous concerne tous.

Les dernières brèves