Camaïeu

Les salariés doivent rester sur leurs gardes

Brève
17/08/2020

Une grande partie des salariés menacés de licenciement se disent soulagés de la décision du tribunal de commerce de Lille qui a préféré la reprise par la FIB plutôt que par l’ancienne équipe dirigeante de la galaxie Mulliez qui ont contribué à couler l’entreprise. En s’appuyant sur l’assouplissement de la loi par le gouvernement Macron-Philippe, ils envisageaient sans doute de la reprendre en ayant effacé les dettes grâce au redressement judiciaire et en licenciant une bonne part du personnel.

C’était scandaleux !

Mais que vaut la nouvelle équipe, avec notamment Wilhelm Hubner, ex-directeur général d'Auchan ? Il n’y a aucune raison de les remercier, ils chercheront à faire le maximum de profits sur le dos du personnel et des clients, comme l’équipe précédente, car c’est la loi fondamentale du capitalisme… et ils s’en débarrasseront après avoir vidé les caisses si la conjoncture ne se redresse pas, comme les précédents.

Bien d’autres salariés, dans le textile et l’ameublement notamment, sont aussi menacés de licenciements, du chômage ou de travailler plus en gagnant moins ! Et ce n’est pas à cause du corona virus, mais à cause de la pression des capitalistes pour maintenir leurs profits alors que le niveau de vie de la population diminue !

C’est pour cela que vendeurs, employés et autres travailleurs ont intérêt à se regrouper, s’organiser et se défendre pour imposer de prendre sur les grandes fortunes accumulées pour empêcher les licenciements, pour leur faire payer les salaires de tout le personnel et partager le travail qui reste.

Les dernières brèves