SKF Rouvignies (59)

Les travailleurs se mobilisent contre les attaques de la direction

Brève
23/02/2021

En mettant à pied à titre conservatoire deux ouvriers de l’usine, dont un délégué CGT, pour des motifs futiles, la direction de l’usine SKF de Rouvignies dans le Valenciennois veut faire monter d’un cran sa pression contre tous les salariés du site.

La réponse des travailleurs ne s’est pas fait attendre. Avec l’appui des syndicalistes CGT, CFDT, FO et CFE-CGC de l’usine, des débrayages regroupant la quasi-totalité des ouvriers en équipe ont démarré dès lundi 22 février.

Mardi 23 février, un rassemblement a eu lieu devant SKF où les ouvriers de l’équipe du matin en arrêt de travail ont été rejoints par des militants des usines PSA, Bombardier, Toyota…

Les travailleurs sont ensuite rentrés en cortège dans l’usine et la décision a été prise de reconduire les débrayages tous les jours dans chaque équipe.

L’avis est unanime dans les ateliers : la direction doit abandonner ces procédures de licenciement et réintégrer les deux ouvriers menacés !

Les dernières brèves