Licenciements chez Happychic : les Mulliez doivent payer

Brève
05/10/2018

Depuis plusieurs semaines, la direction d'Happychic (les magasins, entrepôts et bureaux de Brice, Jules et Bizbee) a annoncé le licenciement de 466 travailleurs sur les 3190 du groupe.

La direction prétend qu'il y aurait « trop de concurrence dans le secteur de l'habillement ». Ce n'est en aucun cas une raison de jeter des travailleurs à la rue. Happychic appartient à la famille Mulliez, dont la richesse a doublé en 10 ans pour passer à une fortune de 38 milliards d'euros. Cet argent, ce sont, entre autres, les travailleurs d'Happychic qui l'ont créé.

Dans tout le secteur de l’habillement, des patrons richissimes licencient en masse. Eux, leur fortune progresse, passe d’un secteur à l’autre sans problèmes, faisant des dégâts partout. La seule chose que ces brigands n’auront pas volé, c’est quand les travailleurs en colère viendront collectivement réclamer des comptes et les faire payer.