Hauts-de-France

L’ouverture à la concurrence des TER, c’est du profit pour le privé et un service dégradé pour les usagers

Brève
29/04/2019

La région vient d'annoncer officiellement l’ouverture à la concurrence des lignes de trains régionales.

Dans un premier temps, cela ne concernera que 20 % des lignes de TER qui ne sont pas encore connues pour l’instant, dans l’objectif d’y faire rouler des trains à partir de décembre 2022. Les élus de la région justifient cette décision par un service dégradé de la SNCF, en particulier en Picardie.

Si le service se dégrade, c’est la faute du manque d’investissement de la SNCF qui a préféré investir dans des lignes rentables en délaissant les autres !

Des opérateurs privés pourront bien reprendre des lignes, mais aucune amélioration ne sera à en attendre car c’est avant tout la perspective de juteux profits qui les guide. Et les transports ferroviaires continueront de se dégrader, avec le morcellement entre différentes entreprises en prime.

Le résultat sera inévitablement des risques d’accident accrus pour les usagers et une dégradation des conditions de travail pour les travailleurs du ferroviaire.

À moins que la mobilisation des usagers et des cheminots ne fasse échec à leurs plans, et c’est tout ce qu’il faut souhaiter !

Les dernières brèves