Hôpitaux

Manifestation à Tourcoing

Brève
16/10/2019

Plus de 150 personnes du personnel soignant des hôpitaux de la région sont venus manifester à Tourcoing mardi 16 octobre pour crier leur colère face au manque croissant de moyens et de personnel dans les hôpitaux, qui s’est traduit dernièrement par la fermeture de la maternité à l’hôpital de Tourcoing.
Le maire de la ville, LREM, également président du conseil de surveillance du CH Tourcoing s’est senti obligé de venir rencontrer les manifestants. Dès ses premiers mots les manifestants ont scandé ''des actes ! Pas des paroles !'' Sur la défensive, il a repris la propagande de ses amis du gouvernement en rejetant la faute sur les malades qui viennent aux urgences « pour le moindre problème » provoquant la saturation. Après les malades fautifs il a attaqué les médecins ''défaillants'' !
Mais il a dû vite remballer ses mensonges devant la colère des manifestants qui sont bien au courant de la situation sur le terrain. Ils ont rappelé le manque de personnel dans tous les hôpitaux et la surcharge de travail qui poussent le personnel à bout. Ils ont rappelé qu'une ville comme Lens est resté sans SMUR pendant plusieurs jours, qu'aux urgences les malades viennent parfois de l'autre bout du département tant les services manquent de personnel partout.
Après l'intervention d'un militant CGT, le maire a voulu reprendre la parole. Le militant a demandé à ses collègues s'ils voulaient entendre ce que le maire avait à dire. Le non a été unanime.
En se quittant les manifestants ont scandé « Du pognon pour l’hôpital », tous déterminés à poursuivre la mobilisation.

Les dernières brèves