Aisne

Nestlé – Itancourt : des annonces de licenciements qui suscitent la colère

Brève
19/01/2020

Jeudi dernier, les travailleurs ont appris que Nestlé comptait supprimer d’ici fin 2020 le secteur soupe. Cela concernerait 158 salariés sans compter les intérimaires toujours présents sur le site et les travailleurs des entreprises de sous-traitance.

Pour la direction, la baisse des volumes de commandes de bouillons et soupes justifierait cette décision et Nestlé concentrerait la fabrication sur d’autres usines en Europe de l’Est.

Ce groupe richissime, première société mondiale d’agroalimentaire, ose prétendre qu’il ne peut pas maintenir ces emplois. En fait cette multinationale se moque des conséquences de ses choix. Ce qui les justifie c’est la recherche du profit.

C’est par ici la bonne soupe pour les actionnaires et la perspective des soupes populaires pour les travailleurs.

Les travailleurs de l’usine sont inquiets même si la direction assure qu’elle va s’occuper de chaque salarié. Elle promet des mesures d’âge alors que le gouvernement repousse l’âge de la retraite et des mutations dans les autres sites du groupe comme si c’était facile de devoir déménager avec conjoints et enfants.

En semant l’inquiétude pour l’avenir, c’est peut-être la colère que Nestlé va récolter.

Les dernières brèves