AESH mobilisés

Non aux salaires de misère

Brève
09/04/2021

Les Accompagnants d’Élèves en Situation de Handicap, en manifestant à une quarantaine jeudi devant la sous-préfecture de Calais, soutenus par des enseignants, ont exprimé leurs revendications. Ils trouvent inadmissible qu’on les permute sans cesse d’établissements, et qu’on permute aussi les enfants dont ils s’occupent. C’est pour économiser au maximum sur les effectifs que l’administration impose ces changements, ce qui nuit au suivi individuel des élèves et au travail fait en collaboration avec les enseignants. Ils demandent au contraire un recrutement massif d’AESH.

Le mépris de l’Education nationale qui les emploie envers leur métier non reconnu, et pourtant essentiel, se traduit dans le niveau dérisoire de leur salaire : avec des contrats de moins de 24h semaine, ils sont payés moins de 800 € par mois, en dessous du seuil de pauvreté, ce qui les contraint à avoir un 2ème travail pour vivre décemment.

Alors, ils ont bien raison d’exiger du personnel et aussi des augmentations de salaires.

Les dernières brèves