Bombardier (Crespin) :  Nos congés c’est les nôtres, pas les leurs !

Echo d'entreprise
10/06/2020

Depuis le jeudi 4 juin, débrayages et grèves se succèdent sur le site de l’usine Bombardier de Crespin. Plus de 300 travailleurs des différentes équipes (celles postées et de journée) y participent et occupent le boulevard qui dessert l’usine.
La direction utilise le prétexte du retard de production pris à cause de l’épidémie de Covid 19 pour justifier une série d’attaques. Elle prévoit notamment d’imposer une semaine de travail supplémentaire à la place de la première semaine de congés prévus cet été. Et tant pis pour ceux qui ont déjà organisé leurs vacances après avoir été enfermés pendant 3 mois !
À cela s’ajoute les annonces de samedi travaillés, la prévision d’une montée en cadence à 60h/semaine et le refus de compléter le chômage partiel versé par l’État durant la fermeture du site.
Pour les patrons, le monde d’après, c’est augmenter l’exploitation. En se battant pour imposer le rapport de force, les travailleurs de Bombardier y répondent de la meilleure manière !