Toyota (Onnaing) :  Rassemblement contre les menaces de licenciements de deux militants ouvriers

Echo d'entreprise
31/10/2020

Jeudi 29 octobre, des militants, des salariés de Toyota et des élus se sont rassemblés devant l’usine. Deux délégués CGT sont convoqués pour entretien préalable à une sanction ou licenciement.

Quels que soient leurs calculs face à la crise économique, et malgré leurs discours rassurants, comme tous les actionnaires, ceux de Toyota ne veulent pas perdre un centime et cherchent donc comment faire payer cette crise aux travailleurs. Visiblement, ils ont peur de tomber sur un os : que les ouvriers ne se laissent pas faire. Alors, la direction tente de museler par avance les militants sincères et dévoués.

Face à la crise qui s’aggrave, la seule chose que les patrons craignent : que les travailleurs n’acceptent plus, qu’ils défendent leurs intérêts vitaux, et fassent payer la crise aux responsables, les capitalistes.