EPSM - Saint-André-lez-Lille

Soudés face au Ségur de la division

Brève
08/10/2020

Jeudi 8/10, plus d'une cinquantaine d'agents de l'EPSM (Établissement Public de Santé Mentale) se sont réunis et ont manifesté leur colère face à la situation de l'hôpital et au sujet des augmentations de salaire annoncées par le gouvernement.

En tête de cortège, les agents de la Maison d'Accueil Spécialisée qui, étant considérés comme personnel médico-social, n'ont pas le droit à la revalorisation de salaire. Avec 30% des agents touchés par le COVID et 2 patients décédés, ces travailleurs de la première ligne ont été "oubliés" par le Ségur de la santé.

A leurs côtés, d'autres agents, qui pour une raison ou une autre sont eux aussi floués. Certains sont tombés malades du COVID pendant la première vague et verront par exemple leur prime annuelle amputée. D'autres sont venus par solidarité envers leurs collègues.

Mais surtout, le fait de réagir face au mépris de la direction et du gouvernement était dans toutes les têtes. Plusieurs agents ont pris la parole au mégaphone pour exiger la même prime pour tous, le même salaire pour tous et la fin des divisions volontairement entretenues par une société qui veut gérer les hôpitaux comme on gère un casino. Après avoir crié leur colère sous les fenêtres de la direction et dans le centre-ville, les agents se sont fixés rendez-vous pour les combats à venir !

Les dernières brèves