Entrepôt Amazon (Douai - 59) en grève

“Strike hard, have fun, make history !”

Brève
15/04/2022

Le 14 avril, après un débrayage le 10 avril, une centaine de travailleurs d’Amazon Lauwin-Planque ont fait un nouveau piquet de grève. La cause ? La direction propose d’augmenter le salaire d’embauche de 45 euros net par mois. Ce n’est rien par rapport à l'envolée des prix ! Pour les grévistes, en dessous de 70 euros, ce n’est même pas une augmentation.

En plus, la direction se vante d’un bénéfice de 29 milliards d’euros en 2021 (+ 57% par rapport à 2020). Cela représente plus de 18 000 euros de bénéfice par salarié sur l’année. La direction fait offrir des Misters Freeze et des chocolats aux salariés mais, au regard des bénéfices, ceux-là restent bien en travers de la gorge.

Dans le débrayage s’exprime aussi la colère sur l’aggravation des conditions de travail : au nom de la production et de la sécurité, la pression est de plus en plus forte. Beaucoup reçoivent des “lettres de sensibilisation” à la maison, du style “vous n’avez pas tenu la rampe de l’escalier tel jour à telle heure”.

La direction au service des actionnaires déploie des efforts considérables pour que les travailleurs se sentent isolés, méprisés et remplaçables. La grève change ça : comme dit un gréviste “D’habitude, à cette heure-ci, les chefs nous ordonnent tous nos mouvements, pas aujourd’hui. Pendant la grève, c’est nous qui décidons de ce qu’on fait”.

Les dernières brèves