Affaire de la clémentine La Redoute :  Une victoire morale contre l’arbitraire patronal

Echo d'entreprise
31/05/2021

En 2018, un salarié de la Redoute, à l’usine Quai 30, à Wattrelos, avait mangé, lors d’une micro-panne, une clémentine à proximité de son poste de travail.

La direction avait accusé ce salarié de soi-disant enfreindre le règlement qui interdit de manger sur son poste de travail et lui avait infligé une journée de mise à pied avec perte de salaire.

Les travailleurs de la Redoute s’étaient mobilisés collectivement contre cette sanction. Y compris, au siège social, des employés arboraient ostensiblement sur leur bureau des clémentines face à la direction. L’affaire avait été poursuivie en justice.

La cour d’Appel de Douai vient d’estimer la sanction disproportionnée au regard du fait reproché. C’est une victoire morale pour toutes celles et tous ceux qui veulent s’opposer collectivement à l’injustice de l’exploitation et à l’arbitraire patronal.