Calais :  le duo Françoise Millot - Didier Letren conduira une liste Lutte Ouvrière aux municipales

Article de presse
22/01/2020

Pour la deuxième fois après 2014, Françoise Millot va conduire la liste du parti d’extrême-gauche Lutte Ouvrière aux élections municipales de Calais, les 15 et 22 mars.

É. D. | 22/01/2020

Françoise Millot, enseignante à la retraite, sera une deuxième fois candidate aux élections municipales de Calais pour Lutte Ouvrière. En 2014, elle avait obtenu 2,15 % des voix au premier tour. Elle conduira la liste d’extrême-gauche aux côtés de Didier Letren, ouvrier retraité. « Nos colistiers sont des lingères, des assistantes maternelles, des ajusteurs, des mécaniciens, des travailleurs de la santé, des secrétaires, des chauffeurs routiers, des retraités, des chômeurs… Notre liste exprimera la colère de toutes celles et ceux qui sont fiers d’appartenir à ce monde du travail », écrit-elle dans un communiqué.

La candidate part en guerre contre « les patrons et les actionnaires des grandes entreprises ». Elle cite les exemples de Bellier, Desseilles, Noyon, Tioxide qui ont « ont mis la clé sous la porte. Ils ont emporté les profits accumulés, laissé les ouvriers au chômage, et les familles en difficulté ». Elle évoque également Alcatel, Brampton-Schaeffler et Calaire-Synthexim qui ont « fabriqué du chômage pour les uns et des cadences infernales pour les autres » ou encore des enseignes de la grande distribution comme « Mim, Newlook, Conforama, qui sont partis comme des voleurs après s’être gavés sur le dos des salariés et des clients ».