Villeneuve d'Ascq :  Une liste de travailleurs pour porter la voix de Lutte Ouvrière à Villeneuve-d’Ascq

Article de presse
10/03/2020

Les listes Lutte Ouvrière présentes dans les grandes villes de la métropole lilloise sont peut-être les plus « métropolitaines » de cette campagne, du fait du choix du mouvement d’axer son discours sur les grands thèmes de la lutte sociale. Un meeting commun a d’ailleurs lieu mercredi soir au Gymnase à Lille.

O. H. | 10/03/2020

Une partie de la liste Lutte Ouvrière a participé à l’opération Pascale Rougée et les autres militants, ce lundi de tractage devant l’hôtel de ville.

« Faire entendre le camp des travailleurs », c’est le slogan et la ligne directrice de la liste Lutte Ouvrière à Villeneuve-d’Ascq, comme dans les autres communes, « car les atteintes contre les droits des travailleurs et l’appel à ce qu’ils unissent leurs efforts sont les mêmes partout », explique Pascale Rougée, tête de liste villeneuvoise, engagée dans la bataille des municipales depuis 2001. Le programme est donc connu (nous l’avions présenté le 20 février) et reprend les grandes orientations du parti trotskiste, axé sur la lutte des classes et l’appel à l’union des travailleurs contre le monde capitaliste.

Distribution de tracts sur le parvis de l’hôtel de ville

Cette constance dans le message n’empêche pas le mouvement de s’adapter à l’actualité : dans son dernier tract, Lutte Ouvrière affirme : « Pire que le Coronavirus, le capitalisme ! » et s’en prend au 49. 3 du gouvernement, en promettant « de nombreux rassemblements de protestation en préparation (…) pour dénoncer ce coup de force contre les travailleurs ». Un tract distribué, comme la profession de foi et le journal de l’organisation, lors de rencontres avec le public organisées dans les lieux de passage. Ce lundi, c’était le parvis entre V2 et la station de métro Hôtel-de-ville (avec la mairie en fond) qui était ciblé.

Dans la liste des 49 candidats engagés sous la bannière LO, on retrouve, derrière les deux chefs de file, Pascale Rougée et Jean-Christophe Leroy, de nombreux représentants du monde de l'éducation en général, plusieurs étudiants et du personnel du secteur de la santé. « Les gens qui souffrent des effets du capitalisme sur nos vies et qui ont envie de se battre », résume Pascale Rougée.

Meeting Lutte Ouvrière ce mercredi 11 mars à la salle du Gymnase, place Sébastopol à Lille, à 20 h.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © La Voix du Nord

Lire l'article en ligne