SNCF - Île-de-France

Conducteurs en grève

Brève
25/06/2022

Ce 24 juin, sur plusieurs lignes du transilien et du RER, seul un train sur deux ou trois circulera, du fait d’une grève des conducteurs. À l’appel d’une intersyndicale, ils protestent contre les changements de planning annoncés à la dernière minute et contre des salaires qui ne permettent plus de suivre la hausse des prix.

Malgré les difficultés de déplacement que certains rencontreront, tous les travailleurs ont les mêmes raisons que les conducteurs d’entrer dans la mêlée pour exiger des conditions de travail et des salaires corrects.

SNCF - Brétigny

Economies criminelles

Brève
18/06/2022

Au terme du procès de la catastrophe ferroviaire de Brétigny, où sept personnes ont été tuées en 2013 par un déraillement, le procureur a requis la peine maximale contre la SNCF et 450 000 euros d'amende. La relaxe est demandée pour le petit chef d'équipe qui jouait le rôle du lampiste.

En pointant « la lente dégradation de leurs conditions de travail, impactées par les objectifs de rentabilité qui leur étaient imposés », le procureur a confirmé ce que vivent les travailleurs du rail.

Mais dans ce procès, il manquait ceux qui ont décidé et mis en oeuvre cette politique criminelle de rentabilité : les gouvernements successifs et les hauts dirigeants de la SNCF.

Aéroport Charle de Gaulle - Roissy

L'arme des travailleurs, c'est la grève !

Brève
10/06/2022

À l’aéroport de Roissy, jeudi 9 juin, plus d’un quart des vols sont annulés suite à une grève. Les grévistes réclament 300 € nets d’augmentation de salaire pour toutes et tous, quels que soient le statut, le contrat de travail et l’entreprise, sous-traitante ou pas.

En cette période de baratin électoral, ces travailleurs choisissent la seule voie capable de faire plier le patronat : celle de la lutte !

Technocentre Renault - Guyancourt

Les travailleurs de PEI ont gagné !

Brève
07/06/2022

  Après 6 semaines de grève les travailleurs de la société de nettoyage PEI ont fait céder leur patron, au Technocentre Renault dans les Yvelines,
     Malgré les agents de sécurité supplémentaires, les maîtres-chiens, les huissiers et la police, les manœuvres de la direction de Renault, le donneur d’ordres, tout cela n’a pas réussi à les faire reculer.
     Vendredi 3 juin, après une dernière démonstration de leur détermination, ils ont obtenu la fin du chômage partiel, le paiement des jours de grève et la possibilité pour les salariés qui le souhaitent de partir avec une prime de départ augmentée de 30%.
     Ils ont surtout appris à se connaître et à lutter collectivement, ce qui leur servira pour s’assurer de l’application de l’accord. La force des travailleurs, c’est la grève !

RATP-Bus

Trois jours de grève

Brève
25/05/2022

Les conducteurs de bus de la RATP étaient à nouveau appelés à la grève à partir du 23 mai, pour trois jours consécutifs cette fois.

Lundi 23 mai, environ 60 % des conducteurs étaient en grève pour s’opposer aux projets de la direction. Elle cherche à anticiper l’ouverture à la concurrence, en s’attaquant dès 2022 à leurs conditions de travail et de rémunération.

La direction se dit prête à accorder l’équivalent d’un mois de salaire supplémentaire, mais en supprimant dans le même temps six jours de repos et les principales primes actuelles. Surtout, l’horaire serait allongé de 190 heures par an, l’équivalent d’un mois et demi de travail en plus. Les services en deux parties se multiplieraient et seraient autorisés le samedi, pouvant aller jusqu’à une amplitude de 13 heures, avec les heures de coupure non payées.

C’est contre tout cela et contre la perspective d’être tous transférés dans des filiales en 2025 que les conducteurs de bus se mobilisent.