Violence dans les lycées - Ile-de-France

Insécurité aggravée par les pénuries

Brève
23/04/2019

La présidente de droite de la région Île-de-France a annoncé la création d'une « brigade de sécurité » pour surveiller les lycées où les violences sont fréquentes.

Alors que, selon elle, 80 lycées ont été attaqués en décembre, elle a prévu en tout et pour tout... 15 agents de surveillance !

C'est dérisoire. Mais surtout, les lycées ont moins besoin de vigiles que d'enseignants, de classes moins chargées, d'infirmières, de personnels divers. Et ils en manquent, du fait des économies que le gouvernement impose à l'Éducation nationale, comme à tous les services publics. Des économies que ne conteste pas la présidente de la région.

Incendie de Notre-Dame

L'assureur fait feu de tout bois

Brève
23/04/2019

On apprend, au hasard des dons pour Notre-Dame, que l'assureur Groupama est prêt à offrir 1 200 chênes pour refaire la charpente de la cathédrale.

C'est qu'en prospérant dans l'assurance, sur le dos des assurés, Groupama est devenu le troisième propriétaire privé du parc forestier du pays, avec 20 000 hectares.

Comme plusieurs géants du capitalisme français, Groupama profite de l'occasion pour s'offrir une campagne de publicité à bon compte.

Urgences - Paris

L'urgence de la grève

Brève
20/04/2019

Plusieurs services d'urgences des hôpitaux publics parisiens (AP-HP) sont en grève depuis lundi 15 avril. Le personnel des urgences n'en peut plus. Il y a de quoi : la fréquentation des urgences a bondi, du fait du manque de généralistes en ville, du fait aussi de la précarité sociale qui explose.

Mais le gouvernement continue de supprimer des postes de titulaires et des centaines de lits, aux urgences comme dans les autres services.

En plus d'une prime de pénibilité de 300 euros, les grévistes réclament des postes supplémentaires, la titularisation des CDD. Il y a urgence à leur donner satisfaction !

Police - Paris

Contre les pauvres et les étrangers

Brève
20/04/2019

Le défenseur des droits, Jacques Toubon, a dénoncé la consigne, donnée aux brigades de Police secours à Paris, de contrôler les sans domicile fixe et les personnes soupçonnées d'être étrangères. La pratique est avérée au moins de 2012 à 2018. Le défenseur des droits a demandé à ce qu'une inspection soit ouverte à ce propos dans les commissariats de Paris.

Mais a-t-on besoin d'une inspection pour vérifier que leurs papiers sont rarement demandés aux habitants des beaux quartiers, bien sous tous rapports ?

Notre-Dame

Des politiciens unis dans l'exploitation politique

Brève
20/04/2019

L'incendie de Notre-Dame, monument millénaire et bijou architectural, suscite une émotion légitime.

Mais cette émotion a été immédiatement instrumentalisée afin de créer une unité nationale et nous faire serrer les rangs. De Le Pen à Mélenchon, ces dirigeants politiques déplorent avec les mêmes mots la destruction d'un « symbole de la France ». Mélenchon réclame une trêve des élections. Macron faute de mieux, se pose en reconstructeur de l'édifice... pour les décennies à venir. Le milliardaire Pinault annonce un chèque d'au moins 100 millions d'euros. Ce qui n'écornera guère sa fortune.

Les travailleurs et la population laborieuse n'ont rien de commun avec toutes ces génuflexions de circonstances, et avec ceux qui voudraient que tout le monde communie autour d'un même drapeau tricolore. N'oublions pas que leurs ancêtres politiques n'ont pas hésité à mettre Paris à feu et à sang, pour écraser la Commune en 1871.