ADP - Roissy

Attaque générale

Brève
24/10/2020

Les salariés d’ADP sont 4 000 sur les 80 000 de Roissy, éclatés en une multitude d’entreprises dontles patrons sont à l’offensive.

Les salariés d’Acna, qui font le ménage dans les avions, ont reçu des papiers demandant de choisir entre travailler à 50 %, à 100 % ou rester à la maison. À City One, le service « Bienvenue à Paris », les salariés se demandent si ce n’est pas « Bienvenue à Pôle emploi » : les deux tiers ont déjà été licenciés ou non renouvelés. Chez Séris (les agents qui contrôlent les bagages et les passagers avant les salles d’embarquement), la direction a proposé de supprimer deux primes.

Chômage partiel ou pas, sur la zone, le jeu de Monopoly continue : ADP fait valser les sous-traitants au gré des appels d’offres. Séris en a perdu un au Cargo d’Air France. Il a fallu batailler pour que celui qui a gagné, Securitas, reprenne tout le personnel. Les plannings ont quand même été chamboulés et des salariés déplacés, laissant d’autres en chômage.

Il n’y a aucune raison d’accepter de faire des sacrifices alors que les patrons n’ont jamais partagé leurs profits.

Les dernières brèves