RATP - Ile-de-France

Au niveau pollution, la direction ne manque pas d'air

Brève
15/02/2021

Depuis longtemps, toutes les études montrent que l’air du métro est saturé de particules fines, qui viennent en partie du freinage des trains. Et les taux de particules dans l’air sont encore plus élevés dans le RER, où les trains sont plus lourds et le freinage plus puissant.

Mais, face à un enjeu de santé publique qui concerne des millions de voyageurs quotidiens et des dizaines de milliers de salariés, la RATP ne se donne même pas les moyens de mesurer vraiment le problème. Sur les quelque 300 stations et gares du réseau, il n’existe que trois points de mesure de la pollution de l’air. Et encore, celui de la station Auber, le seul du RER, est à l’arrêt depuis plus d’un an.

 

Les dernières brèves