Hôpitaux de Paris

Avec la canicule, la température monte !

Brève
09/08/2019

À l’APHP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) très peu de services sont climatisés. Il faisait 28 degrés jeudi 25 juillet dans les chambres, pourtant équipées de climatiseurs, des patients de Gériatrie de l’hôpital Saint-Antoine. Alors, sans la climatisation, il n’est pas rare d’avoir 35 degrés, comme par exemple en Rhumatologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Le personnel est abreuvé de conseils par l’encadrement : tout ouvrir la nuit pour rafraîchir, tout fermer la journée, s’hydrater, ne pas faire d’efforts physiques. Des blagues ! Au-delà de la surcharge de travail, du manque d'effectif il y a le problème de l’accès à l’eau. En Chirurgie à Saint-Antoine, il y a même une seule fontaine pour les quatre étages du service ! 

La canicule n’est pas quelque chose d’inattendu, mais la direction ne met aucun moyen sérieux pour y préparer l’hôpital. En fait, elle gère ces épisodes comme elle gère le reste du temps : à l’économie.