Accident SNCF - Bretigny-sur-Orge

Des décisions d'économies qui tuent

Brève
04/04/2019

Un document interne révélé par la presse montre la responsabilité totale de la SNCF dans le déraillement d’un train à Brétigny-sur-Orge qui, en juillet 2013, avait tué sept personnes et fait une trentaine de blessés.

Un déficit de plus de 200 agents, un manque patent d’agents d’entretien dans cette zone, des alertes de la direction générale francilienne de l’entreprise exhortant la direction de la SNCF à « passer en mode gestion de crise », autant de signaux qui mettent en cause la politique d’économies faites sur le personnel d’entretien.

Les voyageurs doivent supporter chaque jour les retards, les trains bondés, et autres problèmes liés à ces économies. Des économies qui, parfois, tuent.

Les dernières brèves