Hôtellerie - Paris

Des milliers d'emplois menacés

Brève
15/01/2021

Les hôtels économiques ont déjà disparu et l’hôtellerie de luxe est touchée du fait de la disparition de la clientèle internationale. C’est aux salariés, nombreux dans les palaces, que les grands groupes financiers, propriétaires des grands hôtels, entendent faire payer leurs difficultés conjoncturelles.

Une véritable hécatombe d’emplois a commencé. Les hôtels qu’on appelle « les gros porteurs » parce qu’ils disposent d’au moins 400 chambres à louer – il y en a une douzaine à Paris – sont aussi les plus destructeurs d’emplois. L’hôtel Western Paris Vendôme dans le 1er arrondissement de Paris annonce la suppression de 167 emplois sur 351. L’Hyatt Regency Paris Étoile de la porte Maillot dans le 17e annonce 192 suppressions d’emplois. Le W Opéra dans le 9e arrondissement a carrément fermé ses portes, supprimant ainsi une centaine d’emplois, dont une trentaine de sous-traitants.

Les propriétaires des hôtels de luxe ont largement les moyens de maintenir tous les emplois en prenant sur leurs profits passés et leur fortune personnelle.

Les dernières brèves