Contre le racisme et les violences policières

La jeunesse à nouveau mobilisée

Brève
18/06/2020

Le 13 juin, des milliers de personnes ont à nouveau manifesté contre le racisme et les violences policières, à l’appel du collectif Justice et vérité pour Adama. À Paris, la place de la République était remplie, sa statue ornée d’une grande banderole : « Au pays des Lumières éteintes, le racisme brille. »

Les noms de George Floyd et d’Adama Traoré figuraient sur d’innombrables pancartes et tee-shirts, rappelant la complicité active de l’appareil d’État avec les policiers auteurs de violences. Çà et là on pouvait lire des citations de militants contre la ségrégation aux États-Unis, comme Martin Luther King ou Malcolm X, ou de militants contre l’apartheid en Afrique du Sud.

Une fraction de la jeunesse exprime son indignation contre un appareil d’État impitoyable envers les classes populaires, quelle que soit la couleur de la peau. Au-delà, et c'est tant mieux, pointe la révolte contre une société fondamentalement injuste.

Les dernières brèves