Violence dans les établissements scolaires - Seine-Saint-Denis

Le ministère fait la sourde oreille

Brève
11/04/2018

Dans ce département défavorisé, les professeurs et les jeunes sont souvent confrontés à la violence. Ils sont nombreux, depuis le début de l'année scolaire, à se mobiliser contre l'inaction de l'administration. 

Ainsi, au lycée Suger de Saint-Denis, les enseignants ont arrêté le travail. Au lycée Utrillo de Stains, parents et enseignants ont manifesté dimanche et occupé l'établissement lundi. Face à leurs demandes de personnel, le rectorat ne propose que quelques psychologues et quelques vigiles. 

En cette période de crise où le chômage et la misère s'aggravent, dégradant toute la vie sociale, l'Education nationale doit embaucher surveillants, enseignants, personnel d'entretien. Les jeunes issus des milieux populaires doivent pouvoir apprendre dans les meilleures conditions.