Hôtel Accor Batignoles - Paris

Le patron est fermé comme une huître !

Brève
07/04/2021

Depuis vingt mois, cet hôtel trois étoiles de 706 chambres est à l'arrêt. Les femmes de chambres qui y travaillent sont en grève. Elles tiennent le coup. Une d'elles raconte : "C'est le ras le bol qui sort, j'ai une dignité". Elles évoquent  leur travail : "On doit nettoyer vingt, trente  ou parfois quarante chambres dans la journée". En respectant nos horaires, c'est impossible. Alors on fait des heures supplémentaires qui ne sont pas rémunérées".
 
Ce travail éreintant est bien connu du patron sous-traitant. Ce dernier et le patron d'Accor ne veulent pas entendre parler des 7,24 euros pour déjeuner que toucheraient ces travailleuses si elles étaient réintégrées. Pas plus que du nettoyage de leurs tenues de travail et d'une cadence ralentie pour que toutes les femmes puissent respirer.

Et pourquoi ne pas embaucher ?
 
 

Les dernières brèves