Sacré-Coeur - Paris

Le trône au service du goupillon

Brève
24/10/2020

Mardi 13 octobre, la préfecture d’Île-de-France, soutenue par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a lancé une procédure pour classer la basilique du Sacré-Cœur monument historique. L’archevêque de Paris pourrait ainsi bénéficier de subventions d’État accrues lors des travaux de restauration.

Plusieurs associations, dont celle des Amis de la Commune, ont dénoncé à juste titre une insulte à la mémoire des dizaines de milliers de communards massacrés en mai 1871. En effet, le Sacré-Cœur a été érigé en 1875 par l’Église catholique, en symbole d’expiation d’un siècle de révolutions sociales dont la plus récente, la Commune de Paris, avait fait trembler les possédants.

Le gouvernement a trouvé une occasion de faire un geste politique en direction des milieux de la droite catholique la plus réactionnaire et, accessoirement, de l’accompagner de quelques subventions supplémentaires à l’Église. Oubliés les discours sur la prétendue défense de la laïcité de Macron, Castex et leurs semblables !

Les dernières brèves