Velib - Smovengo

Les grévistes ne lâchent rien

Brève
05/06/2018

Plusieurs dizaines de travailleurs des Vélib’s de Paris continuent la grève entamée le 17 avril, pour s'opposer à la baisse de leurs rémunérations et à l'aggravation de leurs conditions de travail après la reprise le l'activité par la société Smovengo.

La direction ne répond aux grévistes que par l'intimidation, engageant des procédures de licenciement pour absence irrégulière. La mairie de Paris affiche son soutien à la direction Smovengo. La maire du 12eme arrondissement Mme Baratti-Elbaz (présidente du syndicat mixte Autolib-Vélib de Paris Métropole) a fait une déclaration accusant les grévistes de s'être mis en grève sans aucun dépôt de grève ou  de préavis, sans délégué du personnel et avec des caillassages de véhicules. Elle afirme qu'aucun intérimaire n'a été recruté pour remplacer les grévistes. L’ensemble est un tissu de mensonges provocants.

Face à une direction qui ne cache pas sa volonté de faire baisser la tête aux travailleurs, les grévistes résistent et continuent leur mouvement.