Dassault - Argenteuil :  Non au retour à l'anormal

Echo d'entreprise
14/05/2020

NOTRE PRIORITÉ, NOTRE SANTÉ !

La production, que la direction n’a d’ailleurs jamais souhaitée arrêter, reprend donc petit à petit. L’objectif clairement affiché par la D.G. étant que nous soyons tous présents au travail, en juin prochain. Il est pourtant clair que plus nous serons nombreux, moins notre sécurité sanitaire sera préservée, d’autant que l’objectif de ceux qui orchestrent l’opé- ration est de donner la priorité à la production.

La nôtre, c’est de rester sain et sauf, quoi qu’il en coûte aux actionnaires. Et pour ça on ne peut compter que sur nous-même.

C'EST PAS NORMAL

Le PDG a d’ores et déjà planifié pour juin prochain, une « phase 3 » qui consisterait à un « retour à la normale », avec journée complète pour chacun de nous, et promiscuité assurée pour tous. Bref ces gens-là nous préparent un monde d’après comparable au précédent... avec le virus en plus.

Le retour à l’anormal, on n’est pas d’accord.

POUR RESTER SAIN, PRENONS NOTRE AVENIR EN MAINS

Avec la fin du confinement et la généralisation planifiée de la reprise d’activité, c’est le problème des transports en commun qui est insoluble. La direction a donné son avis : en gros que chacun se débrouille pour éviter de les utiliser, mais la débrouille n’est ni une solution, ni un remède, et certains parmi nous devront bien les utiliser. La promiscuité, inévitable dans les transports est source de contamination, celle-ci ne s’arrêtera pas à la porte de l’entreprise.

La situation est exceptionnelle. L’organisation du travail doit l’être également tant qu’un vaccin n’est pas disponible.