Ex-foyer Bara - Montreuil

Non aux expulsions

Brève
08/11/2019

Plus de 200 travailleurs de l’ex-foyer Bara de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, se sont retrouvés de nouveau sans réelle solution de logement. Après avoir passé une journée et une nuit à la rue sur un trottoir, ils ont été entassés dans un hangar avec seulement deux sanitaires pour plus de 200 personnes.

Insalubre depuis des années, le plus ancien foyer de travailleurs migrants de Montreuil avait fini par être évacué. La mairie de Montreuil avait alors fait le choix de réquisitionner un ancien bâtiment de l’AFPA, vide depuis des années. Plus de 230 travailleurs africains avaient pu y être hébergés, d’autres trouvant des solutions précaires de relogement.

Mardi 29 octobre, le prefet a ordonné à la police de procéder à l’évacuation. Cette expulsion est d’autant plus scandaleuse qu’elle est intervenue à la veille de la trêve hivernale.

Pour l’heure, ni la protestation de la mairie ni la mobilisation de militants solidaires n’ont pu empêcher le forfait de la préfecture. Mais la mobilisation se poursuit, à commencer par celle des travailleurs de Bara eux-mêmes.

Les dernières brèves