Yvelines

Un intérimaire de plus chez Renault

Brève
22/11/2018

Le PDG Ghosn étant mis en examen au Japon, soupçonné d’avoir soustrait au fisc local 38 millions d’euros (environ la moitié de son salaire de président de Nissan et, en plus, confondu la poche de l’entreprise avec la sienne, le groupe Renault l’a remplacé par son numéro 2, Bolloré. Un intérimaire, en quelque sorte.

Comme le suggèrent quelques-uns des 2000 ouvriers intérimaires de l’usine Renault de Flins, payés à peine au-dessus du smic, «Un intérimaire comme PDG ? Il va peut-être enfin s’occuper de nos salaires et de notre embauche… »