RATP

Une direction fidèle à elle-même

Brève
22/03/2020

La direction de la RATP avait prévu de maintenir 11 entretiens disciplinaires en vue de sanction la semaine du 23 mars. Parmi eux, des agents qui risquent le licenciement pour fait de grève lors du mouvement contre la réforme des retraites. La CGT a interpellé la direction de l'entreprise en lui faisant remarquer son irresponsabilité à convoquer les collègues pendant cette crise sanitaire alors que tous les messages officiels demandent de limiter les déplacements et annuler les réunions. Finalement les entretiens disciplinaires ont été remis à une date ultérieure… mais pas annulés !

Le virus ne supprime pas la volonté de la RATP de réprimer les salariés… il ne supprime pas non plus, pour les salariés, la nécessité de se défendre contre ces attaques.

Les dernières brèves