RATP

Une direction revancharde

Brève
29/07/2020

Alex El Gamal, conducteur de bus à la RATP au dépôt de Vitry, et militant CGT, est sous le coup d'une procédure de licenciement suite à son passage en conseil de discipline le 22 juillet, où un avis de révocation a été prononcé.

Cela a choqué tous les soutiens venus manifester nombreux leur soutien malgré la période des vacances.

Après avoir déjà sanctionné lourdement trois machinistes de deux mois de mise à pied sans salaire, et un autre d’une mutation disciplinaire, la direction a voulu faire un exemple encore plus marquant; elle a manœuvré pour retarder et séparer le passage d'Alex en conseil de discipline, en lui rajoutant d’autres motifs de sanction.

Pour Alex la direction décide de la sanction la plus violente en le privant d'emploi avec les conséquences sur sa famille.

Ce sont des représailles visant les grévistes de la longue grève contre la réforme des retraites.

Les faits reprochés comme la participation au blocage de la sortie des bus (qui était pourtant le fait de soutiens extérieurs), et l’organisation d’une permanence syndicale sur les mesures face au covid-19 après le déconfinement, ne sont que des prétextes.

Cette répression patronale visant des délégués et militants syndicaux combatifs montre la crainte de la direction de se retrouver demain encore face à des travailleurs déterminés et révoltés par les reculs et l’aggravation de l'exploitation qu'on veut leur imposer. Elle a raison d'avoir peur car toutes les injustices subies se retourneront contre elle.

Les dernières brèves