PPG - Bezons

Une première victoire

Brève
18/12/2018

La plupart des ouvriers de production de l’usine PPG de Bezons se sont mis en grève. Ils en ont assez d’être menés en bateau par la direction. Depuis qu’une partie de l’usine, ex Joint français, a été rachetée par le groupe PPG, bien des travailleurs se demandent quel sera l’avenir de leur emplois. L’annonce du projet de vente de plusieurs fabrications par la direction a mis le feu aux poudre.

La grève a surpris la direction qui comptait sur sa communication pour amadouer tout le monde. Elle a fini par concéder au deuxième jour de grève, une prime de 200 euros, l’embauche de 10 intérimaires, un engagement à ne pas licencier… pendant un an et le paiement des jours de grèves. Les problèmes ne sont pas réglés, mais cette gréve est ressentie comme une victoire qui donne confiance dans la force des travailleurs mobilisés.