Gens du voyage - Tremblay-en-France

Une situation grave

Brève
22/04/2020

Sur une aire d'accueil à Tremblay-en-France, une cinquantaine de gens du voyage luttent pour leur survie. Depuis des années, leur responsable se bagarre pour que leur aire soit décente. Actuellement, ils ont quatre toilettes seulement à disposition. On imagine bien que dans ces conditions, confinés dans des caravanes, le Covid a fait des ravages.

Sur 50 personnes, le Covid n'en a épargné que trois. Un ancien est décédé à l'hôpital. Ils travaillent sur les marchés mais, comme ceux-ci sont fermés, ils ne touchent rien. Ils ont obtenu le report du loyer de l'aire, mais ils font partie des oubliés des aides gouvernementales, comme les travailleurs précaires ou certains retraités. De quoi vont-ils vivre dans les mois qui viennent ? Ils n'ont pas droit au chômage partiel.

Or, la Commission nationale consultative des gens du voyage ne se réunira que le 15 mai pour décider d'aides ou pas. En attendant, ils peinent à se nourrir, comme tous les gens du voyage vivant en France.

Les dernières brèves