Renault - Flins

Usine en panne, pas touche aux salaires !

Brève
13/09/2021

La direction de l’usine Renault de Flins a annoncé le 3 septembre qu’elle mettait les ouvriers des chaînes au chômage pour plusieurs jours au minimum.

La raison avancée est cette fois la reprise de la pandémie de Covid en Malaisie, bloquant les usines de semi-conducteurs. Cela n’a pas empêché Renault de présenter à ses actionnaires, pour le premier semestre 2021, des résultats financiers positifs avec des bénéfices de 368 millions d’euros.

Les 3 500 travailleurs de Flins en sont à devoir téléphoner à un numéro vert pour savoir s’ils travailleront ou non le lendemain. Pour les travailleurs intérimaires et de la sous-traitance, chaque jour chômé occasionne une perte non négligeable sur le salaire. Pour ceux qui sont en CDI, Renault prélève pour cinq jours chômés, un jour sur leurs congés.

Les salaires sont déjà insuffisants pour finir le mois. Ce n’est pas aux travailleurs de payer !

Les dernières brèves