Coiffeuse sans-papiers - 10ème arrondissement Paris

Victoire

Brève
10/02/2018

Le gérant d'un magasin de coiffure du 10ème arrondissement de Paris vient d'être condamné pour « traite des êtres humains ».

C'est une victoire pour les coiffeuses, africaines sans-papiers, travaillant sans contrat légal et payées à moins de 40 % du smic. Suite à une grève de dix mois, elles avaient déjà obtenu des contrats et les arriérés de salaires, et avaient été régularisées.

Ce dernier jugement est marquant. C'est la première fois que le comportement de ce type de patron est qualifié de « traite des êtres humain ». Cela montre que des travailleuses déterminées peuvent faire reculer des exploiteurs mafieux