Aéroport Roissy (95) :  Une hausse

Echo d'entreprise
22/02/2024

+ 8,7 % en 2023, c'est quoi ? La hausse des salaires sur la plateforme ? L’augmentation du nombre d’emplois pour suivre la hausse du trafic ? Mais non… la hausse du prix moyen des billets d’avion au départ de la France en 2023 d’après la DGAC (Direction de l’aviation civile), après un bond de 21,7% en 2022.

Plus de 30 % d’augmentation en deux ans… il faut aligner les salaires sur les billets !

SNCF Gare du Nord (Paris 9e) :  Vive la grève des contrôleurs

Echo d'entreprise
22/02/2024

Nous les ASCT, nous sommes mis en grève la semaine dernière. En 2023, la direction n’a jamais fait rouler autant de TGV. C’est grâce à notre boulot.

Nous avons raisons d’exiger des augmentations de salaire ! Vive les travailleurs en lutte !

Du fric !

À peine le mouvement de grève des ASCT prévu, la direction annonçait dans son « Temps réel » une prime de 400 euros pour tout le monde, dans un contexte dit-elle de tension sociale. Le sujet des salaires est notre principale préoccupation, la direction ne s’y intéresse que dans les périodes de tension sociale.

Augmentons la tension !

Renault Flins (78) :  Comme disait Coluche...

Echo d'entreprise
22/02/2024

Renault vient d’annoncer 2,3 milliards d’euros de bénéfices, 3 milliards de free cash flow (fric à flots). Bref, pour les patrons, tout va bien.

Ils vont être contents, les pauvres, de savoir qu’ils travaillent pour des riches…

Les salaires doivent suivre les prix

Nous avons perdu du pouvoir d’achat, on le sait tous. L’inflation a frôlé 6% sur l’année, l’alimentation et l’énergie bien plus encore. L’augmentation de nos salaires, c’est seulement 2,5 voire 1,7%. Alors, avec nos deux euros par jour, ça va être la fête, au moins deux baguettes de plus ! Mais pour les « tradition » il faudra repasser.

Fake news

Vu les excellents résultats qu’annonce De Meo, nous sommes tous performants. Donc nous allons tous toucher la prime de performance.

Ah bon, ce n’est pas vrai ?

EDF Enedis - GRDF Paris (75) :  Dix milliards de raisons pour de vraies augmentations de salaire

Echo d'entreprise
22/02/2024

EDF a annoncé son résultat net 2023. Pas moins de 10 milliards d’euros de profits ! Dans le dernier Vivre EDF l’hebdo, le directeur financier, reconnaît parfaitement que c’est « la mobilisation et l’engagement » des travailleurs du groupe qui « ont permis d’atteindre ces excellents résultats ».

Quant à la traduction de ce super travail en augmentations de salaire, évidemment, pas un mot. EDF regorge de fric, faisons-la payer !

EDF paye ses dettes aux capitalistes, mais pas aux travailleurs

Par contre, EDF ne lésine pas pour rembourser les dettes qu’elle a contractées auprès de ses créanciers capitalistes : 10 milliards d’euros en 2023.

Il n’y a que ce qu’EDF doit aux travailleurs, pour que leur pouvoir d’achat ne baisse pas, qu’elle ne paye pas.

Intéressement pas intéressant

Pour nous faire accepter des hausses de salaires en dessous de l’inflation, nous toucherons bientôt une prime d’intéressement dont on ne connait pas encore le montant.

Mais ce que nous voulons, ce sont de vraies augmentations et que nos salaires suivent automatiquement les hausses de prix !

RATP réseau ferré (Paris) :  Métro boulot bobo

Echo d'entreprise
14/02/2024

Lundi 12 deux malaises voyageurs coup sur coup sur la ligne 13.

Par étonnant : même du bétail est mieux transporté.

Ça promet

La semaine dernière sur la ligne 12, la station Mairie d’Aubervilliers a fermé trois heures pour un bagage délaissé. Apparemment les démineurs pensaient que le chien renifleur arrivait, et le chien croyait que les démineurs étaient en route.

Ces JO vont être fantastiques.

Hôpital La Pitié-Salpétrière (Paris 13e) :  S’IL VOUS PLAÎT, C’EST OÙ ?

Echo d'entreprise
14/02/2024

Dans le bâtiment de Neurologie, il n’y a toujours pas d’accueil à l’entrée. Pourtant cela fait quatre mois que le bâtiment a ouvert. Donc les patients, en entrant, s’éparpillent à  droite à gauche, dans tous les étages, pour chercher leur destination.

Comme test neuropsy, c’est nul !

ALERTEZ LES BÉBÉS

Le manque de personnel, on le sait tous, entraîne, depuis quelques années, des fermetures de lit dans tout l’hôpital : que ce soit en neurochir, pneumo, cardio, neuro… Actuellement la néonat n’a plus que trois lits ouverts, faute de pédiatres.

À se demander si la direction veut embaucher.

Crédit Agricole CIB (St Quentin 78) :  TOUT VA BIEN ...POUR EUX

Echo d'entreprise
14/02/2024

La semaine dernière le groupe a publié ses résultats du 4ᵉ trimestre et de l’année 2023.

-Résultat net du groupe 8,26 Md€, soit une hausse de 3.3%
-Plus haut niveau historique pour le Crédit Agricole S.A. : + 19,6%
-Dividende par action 1,05 €, multiplié par 3 en 9 ans !

La direction se vante, et le moins que l’on puisse dire, c’est que de l’argent il y en a pour satisfaire les revendications de tous les salariés du groupe !

TOUS ENSEMBLE

Jeudi 8 février nos collègues de LCL étaient en grève. Après les annonces de la direction sur les mesures salariales, en fait il s’est avéré qu’il s’agissait de primes aléatoires, d’augmentations individuelles ou de sommes déjà versées ou déjà prévues. La direction veut tout mélanger pour nous faire croire que nos salaires augmentent, mais les collègues ne sont pas dupes. Et ils ont raison de se faire entendre.

Partout dans le groupe nous avons les mêmes problèmes, alors c’est tous ensemble qu’il faudrait faire plier la direction !
 

CNAV Rue de Flandres (75) :  Brisons les grilles

Echo d'entreprise
07/02/2024

Comme l’employeur national de la Sécu ne veut pas augmenter les salaires, il cherche un dérivatif : remanier la classification des emplois. Soit fabriquer une nouvelle usine à gaz où chacun est séparé par une grille.

C’est au contraire une augmentation générale des salaires qu’il nous faut : 500 € de plus pour tout le monde.

La direction doit embaucher

Un article du journal « Le Canard Enchainé » dénonce une nouvelle fois le retard des traitements des demandes de retraites à la Cnav. Des assurés attendent des mois et parfois plus d’une année pour avoir des nouvelles de leur demande. Pour joindre un interlocuteur à la Cnav, c’est la croix et la bannière disent les assurés interrogés.

Le problème des retards est récurrent et ça fait des années que la direction ne cherche même plus à y apporter une solution. Pourtant, la solution serait d’embaucher.

RATP dépôt de bus Les Lilas (93) :  Ce n’est pas une lumière !

Echo d'entreprise
07/02/2024

Pendant plusieurs jours, il n’y avait plus d’éclairage au terminus Gare du Nord. C’était dangereux pour les piétons, sans parler des risques d’accrochage.

Pour ces choses-là, la réaction de la direction, ce n’est pas à la vitesse de la lumière !

Dérégulation

Quand on a un problème avec un bus, la direction voudrait qu’on continue à rouler.

Ce qui compte pour elle, ce sont les kilomètres, pour nous c’est la sécurité.

Nokia Villarceaux (95) :  Les parasites sont comblés

Echo d'entreprise
07/02/2024

Pour ses salariés, Nokia multiplie les licenciements. Avec sa politique salariale qui ignore l’inflation la direction choisit de faire baisser les salaires réels.

Pour ceux qui produisent, des nèfles. Pour les gros actionnaires, ceux qui comptent pour Nokia, du fric.

Une logique à inverser

Le BRM, coefficient qui sert à calculer le bonus 2024, serait autour de 35% alors que d'habitude il oscille entre 95 et 115 %. Cela signifie que les bonus des ingénieurs, cadres et assimilés vont baisser des deux tiers environ.

Au profit de qui ? Pas des plus bas salaires des employés et techniciens, ni pour nos camarades sous traitants. Par cette baisse de nos revenus, Nokia entend préserver ceux des actionnaires.
Révoltant !