La Réunion

Absence de transports en commun : tout bénef pour les capitalistes !

Brève
29/08/2019

À La Réunion, quatre ménages sur dix ont un crédit en cours et parmi ces crédits, 70 % sont consacrés à l'achat d'une automobile.

Pas étonnant dans un pays où les transports en commun sont notoirement insuffisants et ne laissent pas d'autre choix aux travailleurs que d'acheter un véhicule personnel pour se déplacer.

Cette absence de transports en commun ne bénéficie en dernier ressort qu'aux capitalistes des concessions automobile (les Foucque, Hayot ou Caillé) qui imposent en plus aux consommateurs réunionnais des prix fortement majorés par rapport à ceux pratiqués en métropole, et aux banques qui se gavent avec les crédits à la consommation.

Elle génère à l'inverse force de désagréments pour la population laborieuse qui en plus de devoir s'endetter, doit supporter les embouteillages sans fin pour aller et revenir du travail, générateurs de fatigue et d'agressivité, et est victime d'accidents de la route, parfois mortels.

Aller dans le mur c'est le seul avenir garanti par le capitalisme. N'est-il pas temps de changer de route ?

Les dernières brèves