La Réunion

GHER : l'équilibre budgétaire avant la santé des patients

Brève
15/02/2019

Le Groupement Hospitalier Est Réunion possède à Saint-André une unité de soins de suite et de réadaptation (USSR) où séjournent majoritairement des personnes âgées. Sur une vingtaine de chambres, seules huit sont climatisées, et encore, suite aux demandes réitérées des représentants du personnel dont les premières remontent à quinze ans...

Beaucoup de ces personnes hospitalisées et fragiles se retrouvent donc dans des chambres où l'atmosphère est étouffante et où, aux dires même de la direction du GHER, « l'hyperthermie peut devenir un problème de santé supplémentaire » (Le Quotidien du 12 février 2019).

Le GHER compte-t-il procéder au renforcement de la puissance électrique nécessaire au fonctionnement des clims ? Rien n'est moins sûr ! Sa direction vient de répondre aux syndicats qu'elle a en effet  « des investissements très limités », mais qu'elle sait les prioriser ! Autant dire que sa priorité ce ne sont pas les malades et le personnel !

Les directions du  CHU et de l'ARS de La Réunion  se sont  en effet fixés un but valable pour tous les établissements de santé publics réunionnais, c'est de combler le déficit du CHU  en supprimant des dizaines d'emplois et en limitant au maximum ses investissements dans les services.

Alors peu leur importe si les patients âgés souffrent gravement de chaleur à l'USSR de Saint-André !