La Réunion

Girardin : le choix de classe

Brève
29/11/2018

Hier, les annonces de la ministre ont plus que déçu car elle consistaient en un simple zembrocal de mesures déjà décidées par le gouvernement dans les mois passés. Aucun rapport donc avec le mouvement en cours.

Ce soir, après une nouvelle journée de théâtralisation d’échanges publics avec les GJ à St Pierre et St Benoît, mais d’échanges en misouk avec les élus et le « monde économique » qui tend la sébille, arrive l’acte 2 des annonces : tout pour les patrons, rien pour les salaires et les retraites, rien pour les travailleurs et les chômeurs.

Macron a écrit un scenario que sa ministre met en scène. Le coup de théâtre qui changerait toute cette triste production doit venir des travailleurs.