La Réunion

Grève à l'ANPAA

Brève
06/12/2017

Mardi 5 décembre, les salariés de l'ANPAA (association nationale qui œuvre contre les addictions) ont décidé de cesser le travail pour exiger la réintégration d'une collègue ayant 25 ans d'ancienneté licenciée abusivement. Ils protestaient aussi contre la maltraitance dont ils sont victimes de la part de la direction. En l'espace de quatre ans, 50 % du personnel a soit démissionné, soit été licencié pour fautes graves ou se retrouve en dépression. Les grévistes sont soutenus dans leur action par le médecin David Mété responsable du service d'addictologie de La Réunion qui a déclaré à la presse : « Comment des professionnels en souffrance au travail peuvent-ils aider et soutenir des patients en souffrance avec leurs problématiques addictives dans des parcours existentiels parfois très complexes ? ».

La direction de l'ANPAA, mise au pied du mur, est restée toute la journée aux abonnés absents. Elle ne s'attendait sans doute pas à ce que les salariés osent regimber contre son autoritarisme mal placé. Il va cependant bien falloir qu'elle refasse surface, car une telle structure est indispensable pour apporter conseils et soins aux malades dans un pays particulièrement touché par l'alcoolisme et les addictions, et qu'elle respecte ses travailleurs !