La Réunion

Justice pour Salim Nahouda, dirigeant de la CGTMa !

Brève
15/11/2018

Ce jeudi 15 novembre s'est tenu à Saint Denis le procès en appel du secrétaire général de la CGT Mayotte, Salim Nahouda. Celui-ci est accusé d'avoir diffamé les dirigeants de la société Mayotte Gateway (MCG) lors d'une émission de télévision où il s'est retrouvé confronté à un dirigeant de cette entreprise portuaire.

MCG a en effet emporté la Délégation de Service Public du port mahorais de Longoni en 2015 et Salim Nahouda avait alors accusé ses dirigeants d'avoir soudoyé les conseillers généraux de Mayotte pour emporter ce marché.

Le tribunal de Mayotte a condamné en 2016 ce dirigeant syndical à payer à la MCG une amende de 27 507 €. avec l'objectif de le faire taire et d'affaiblir la CGTMa. Il a fait choux-blanc, car les travailleurs et les habitants des quartiers populaires de Mayotte, se sont cotisés pour payer cette somme.

Mais Salim a  ensuite décidé de faire appel de ce jugement inique.

Il est venu au tribunal accompagné d'un avocat de la CGT et d'une vingtaine de militants de la CGTR désirant lui montrer leur solidarité .

Le président de la cour d'appel de Saint Denis ainsi que l'avocat général ont déclaré que le dossier était vide, que les faits incriminés par la partie civile étaient peu précis et ne valaient pas condamnation.

L'avocat de la MCG a répondu en étalant son mépris pour Salim et les travailleurs mahorais en déclarant que « le montant de l'amende était indifférent à Salim, car ce n'était pas lui qui l'avait payée » et a réclamé plusieurs dizaines de milliers d'euros supplémentaires d'amende.

Telle est la haine que le  patronat et ses soutiens ont contre la classe ouvrière et ses militants... qui le le leur rendent bien !

Salim doit être acquitté et la CGTMa remboursée ! Le délibéré sera rendu le 7 février 2019.