La Réunion

Le capitalisme : un régime anarchique et dévoreur d'argent public

Brève
16/05/2019

La Nouvelle Route du Littoral est, dit-on, la route qui coûtera le plus cher au kilomètre construit au monde !

1,6 milliards d'euros avaient été provisionnés par la Région, l'État et l'Europe en 2013 au démarrage du chantier de cette nouvelle route sur mer devant remplacer l'actuelle route « en corniche » reliant sur une distance de 13 kilomètres Saint-Denis, la capitale, à la ville du Port.

Ce chantier pharaonique a été attribué à un groupement de groupes capitalistes du BTP au nombre desquels on compte Vinci et Bouygues. Celui-ci vient de réclamer une rallonge de 378,4 millions d'euros au prétexte de « variations de métrés, de sous-dimensionnement de l'offre, des variations liées à la contexture des sols ou des travaux supplémentaires de phasage ».

On s'achemine vers un doublement du coût initial de la route ce qui porterait le prix de revient du kilomètre à la bagatelle de 250 millions d'euros... alors que le chantier est aujourd'hui en carafe pour cause de manque de roches massives !

Qui nous fera croire que ces mastodontes du BTP auraient accepté de prendre la responsabilité d'un tel chantier sans programmer les travaux à réaliser et donc leur coût ?

La politique du tout automobile ne profite qu'aux capitalistes des concessions automobiles, pétrolières, de l'assurance, des banques et du BTP qui présenteront au final la note à payer à la population laborieuse. C'est scandaleux !

Les dernières brèves